retour accueil
se connecter à l´espace abonné
  ok
  retour à l´accueil Espace artisanat » Le développement durable » Dahl Paysage
 
Les témoignages 2008   Réduire 
 

Amperel, installations solaires
Dahl Paysage
SAS Chauffage de France
Société de Restauration et de Travaux du Bâtiment  SRTB
Carrat , fabrication de matériel agricole
Garage du Centre
Fleur du Lié, fleuriste
Lebrou, carrosserie
CalligraphyPrint, imprimerie
Bémographic, Imprimerie
JB Impressions, imprimerie
Seablade, fabrication de planches de surf
Tremblay-Création, fabrication de luminaires

Consultez aussi les témoignages de l'année 2007 (PDF - 1,4 Mo)

Amperel, installations solaires
Dahl Paysage
SAS Chauffage de France
Société de Restauration et de Travaux du Bâtiment  SRTB
Carrat , fabrication de matériel agricole
Garage du Centre
Fleur du Lié, fleuriste
Lebrou, carrosserie
CalligraphyPrint, imprimerie
Bémographic, Imprimerie
JB Impressions, imprimerie
Seablade, fabrication de planches de surf
Tremblay-Création, fabrication de luminaires

Consultez aussi les témoignages de l'année 2007 (PDF - 1,4 Mo)

 

 
 Dahl Paysage Imprimer    
 

DAHL.jpg

Source : Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Oise

Jérôme DAHL a créé son entreprise en 2007. Son activité est la création et l’entretien d’espaces verts, la pose de toitures végétalisées et l’installation de piscines écologiques. L’entreprise est individuelle et implantée en milieu rural.

Site Internet : www.dahl-paysage.com  

Description de la démarche

Suite à sa formation sur les toitures végétalisées en Allemagne, Jérôme Dahl a souhaité promouvoir cette nouvelle technique et en faire son activité principale.
Il est à souligner qu’en Allemagne, tous les paysagistes sont formés à la végétalisation de toitures, contrairement à la France.

Volet environnemental

La végétalisation de toitures permet de :

  • réduire l’imperméabilisation des sols ;
  • améliorer la qualité de l’air et de l’eau ;
  • fixer le CO2 ;
  • limiter les flux, les inondations ;
  • réaliser des économies d’énergies (de l’ordre de 2 litres de fioul par m²/an en fonction de l’épaisseur du système).

Volet économique

La végétalisation de toitures permet d’augmenter la durée de vie de l’étanchéité de la toiture (durée doublée : 15 à 30 ans).

Intégration de deux volets du développement durable

La végétalisation de toitures permet d’améliorer le confort d’été, ce qui évite de l’installation d’une climatisation, équipement très énergivore.
Jérôme DAHL constate le manque d’information des clients (particuliers, collectivités…) sur les qualités de ce produit. L’absence d’aides financières (subventions ou crédit d’impôts) d’une part, et les POS et PLU parfois trop contraignants, freinent le développement de technologie.


 

DAHL.jpg

Source : Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Oise

Jérôme DAHL a créé son entreprise en 2007. Son activité est la création et l’entretien d’espaces verts, la pose de toitures végétalisées et l’installation de piscines écologiques. L’entreprise est individuelle et implantée en milieu rural.

Site Internet : www.dahl-paysage.com  

Description de la démarche

Suite à sa formation sur les toitures végétalisées en Allemagne, Jérôme Dahl a souhaité promouvoir cette nouvelle technique et en faire son activité principale.
Il est à souligner qu’en Allemagne, tous les paysagistes sont formés à la végétalisation de toitures, contrairement à la France.

Volet environnemental

La végétalisation de toitures permet de :

  • réduire l’imperméabilisation des sols ;
  • améliorer la qualité de l’air et de l’eau ;
  • fixer le CO2 ;
  • limiter les flux, les inondations ;
  • réaliser des économies d’énergies (de l’ordre de 2 litres de fioul par m²/an en fonction de l’épaisseur du système).

Volet économique

La végétalisation de toitures permet d’augmenter la durée de vie de l’étanchéité de la toiture (durée doublée : 15 à 30 ans).

Intégration de deux volets du développement durable

La végétalisation de toitures permet d’améliorer le confort d’été, ce qui évite de l’installation d’une climatisation, équipement très énergivore.
Jérôme DAHL constate le manque d’information des clients (particuliers, collectivités…) sur les qualités de ce produit. L’absence d’aides financières (subventions ou crédit d’impôts) d’une part, et les POS et PLU parfois trop contraignants, freinent le développement de technologie.