retour accueil
se connecter à l´espace abonné
  ok
  retour à l´accueil Espace artisanat » Le développement durable » Tremblay-Création, fabrication de luminaires
 
Les témoignages 2008   Réduire 
 

Amperel, installations solaires
Dahl Paysage
SAS Chauffage de France
Société de Restauration et de Travaux du Bâtiment  SRTB
Carrat , fabrication de matériel agricole
Garage du Centre
Fleur du Lié, fleuriste
Lebrou, carrosserie
CalligraphyPrint, imprimerie
Bémographic, Imprimerie
JB Impressions, imprimerie
Seablade, fabrication de planches de surf
Tremblay-Création, fabrication de luminaires

Consultez aussi les témoignages de l'année 2007 (PDF - 1,4 Mo)

Amperel, installations solaires
Dahl Paysage
SAS Chauffage de France
Société de Restauration et de Travaux du Bâtiment  SRTB
Carrat , fabrication de matériel agricole
Garage du Centre
Fleur du Lié, fleuriste
Lebrou, carrosserie
CalligraphyPrint, imprimerie
Bémographic, Imprimerie
JB Impressions, imprimerie
Seablade, fabrication de planches de surf
Tremblay-Création, fabrication de luminaires

Consultez aussi les témoignages de l'année 2007 (PDF - 1,4 Mo)

 

 
 Tremblay-Création, fabrication de luminaires Imprimer    
 

Source : Chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines

Benjamin Tremblay créé des luminaires en cristal. Il cible une clientèle de particuliers en France et à l’international.

Il est installé à Tremblay-sur-Mauldre, dans les Yvelines.

Site Internet : http://www.benjamintremblay.com/


Description de la démarche
Benjamin Tremblay a mis en place, en partenariat avec le GIF (syndicat du luminaire), une démarche d’éco-conception pour certaines de ses productions de luminaires.

Volet environnemental
Concernant les achats, Benjamin Tremblay a effectué des recherches d’informations assez poussées pour évaluer les impacts environnementaux de chaque composant de ses produits, mais s’est heurté au fait qu’il existe peu d’indication en la matière sur les produits semi-finis.
Il privilégie autant que possible le transport par bateaux pour certains de ses achats qui viennent de pays étrangers.

Concernant les emballages, il estime avoir fait le maximum pour optimiser et limiter les emballages, étant donné la fragilité des produits : il réutilise les cartons dans lesquels étaient conditionnés les sous-produits achetés, emballent les lampes dans du papier de soie et des ficelles de lins non chlorés. Il a fait une tentative de limiter les emballages auprès des fournisseurs mais sans grand succès.

Ses luminaires sont fabriquées à 100% avec des matériaux recyclables et sont facilement réparables.

Volet économique
L’entreprise ayant réalisé un produit éco conçu cherche désormais à valoriser ses efforts et ses modes de production. Benjamin Tremblay souhaite désormais faire reconnaître la performance environnementale de ses produits par un label. Il estime qu’il est aujourd’hui très difficile de réaliser des produits éco-conçus du fait d’un manque d’information permanent sur les produits semi-finis (provenance, composition, risques…).

 

 

Source : Chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines

Benjamin Tremblay créé des luminaires en cristal. Il cible une clientèle de particuliers en France et à l’international.

Il est installé à Tremblay-sur-Mauldre, dans les Yvelines.

Site Internet : http://www.benjamintremblay.com/


Description de la démarche
Benjamin Tremblay a mis en place, en partenariat avec le GIF (syndicat du luminaire), une démarche d’éco-conception pour certaines de ses productions de luminaires.

Volet environnemental
Concernant les achats, Benjamin Tremblay a effectué des recherches d’informations assez poussées pour évaluer les impacts environnementaux de chaque composant de ses produits, mais s’est heurté au fait qu’il existe peu d’indication en la matière sur les produits semi-finis.
Il privilégie autant que possible le transport par bateaux pour certains de ses achats qui viennent de pays étrangers.

Concernant les emballages, il estime avoir fait le maximum pour optimiser et limiter les emballages, étant donné la fragilité des produits : il réutilise les cartons dans lesquels étaient conditionnés les sous-produits achetés, emballent les lampes dans du papier de soie et des ficelles de lins non chlorés. Il a fait une tentative de limiter les emballages auprès des fournisseurs mais sans grand succès.

Ses luminaires sont fabriquées à 100% avec des matériaux recyclables et sont facilement réparables.

Volet économique
L’entreprise ayant réalisé un produit éco conçu cherche désormais à valoriser ses efforts et ses modes de production. Benjamin Tremblay souhaite désormais faire reconnaître la performance environnementale de ses produits par un label. Il estime qu’il est aujourd’hui très difficile de réaliser des produits éco-conçus du fait d’un manque d’information permanent sur les produits semi-finis (provenance, composition, risques…).