retour accueil
se connecter à l´espace abonné
  ok
  retour à l´accueil Espace artisanat » Le développement durable » Imprimerie Bémographic
 
Les témoignages 2008   Réduire 
 

Amperel, installations solaires
Dahl Paysage
SAS Chauffage de France
Société de Restauration et de Travaux du Bâtiment  SRTB
Carrat , fabrication de matériel agricole
Garage du Centre
Fleur du Lié, fleuriste
Lebrou, carrosserie
CalligraphyPrint, imprimerie
Bémographic, Imprimerie
JB Impressions, imprimerie
Seablade, fabrication de planches de surf
Tremblay-Création, fabrication de luminaires

Consultez aussi les témoignages de l'année 2007 (PDF - 1,4 Mo)

Amperel, installations solaires
Dahl Paysage
SAS Chauffage de France
Société de Restauration et de Travaux du Bâtiment  SRTB
Carrat , fabrication de matériel agricole
Garage du Centre
Fleur du Lié, fleuriste
Lebrou, carrosserie
CalligraphyPrint, imprimerie
Bémographic, Imprimerie
JB Impressions, imprimerie
Seablade, fabrication de planches de surf
Tremblay-Création, fabrication de luminaires

Consultez aussi les témoignages de l'année 2007 (PDF - 1,4 Mo)

 

 
 Imprimerie Bémographic Imprimer    
 

Source : Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Orne et Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Basse-Normandie

Cette imprimerie, située à Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne, compte 43 salariés.

Description de la démarche
Pour le chef d’entreprise, Jacques Dossal, la démarche de développement durable permet de démarquer son entreprise, dans un secteur touché par la concurrence. Il s’intéresse au développement durable car il veut améliorer en permanence la satisfaction de ses clients tout en respectant l’environnement et en développant la productivité et le confort du personnel. Des actions sont menées dans ces trois domaines.
L’entreprise a obtenu le label Imprim'vert® en janvier 2006.

Volet économique
En 1996, une démarche de qualité globale a été engagée en intégrant le dispositif QualitéA. Cela a permis à l’entreprise d’améliorer sa productivité, de placer le client au cœur de l’organisation et de mieux communiquer en interne, en impliquant le personnel dans la démarche.
Dans un secteur très marqué par la concurrence, Bémo Graphic a investi dans des machines toujours plus performantes et productives. L’entreprise est pour l’instant une des seules à détenir en France une machine permettant d’imprimer sur des supports très divers, ce qui lui permet d’innover et de s’ouvrir à de nouveaux marchés.
Elle a par ailleurs réalisé des économies par l’installation d’ampoules très basses consommation et de nouvelles chasses d’eau, permettant une diminution de la consommation d’eau.
 
Bémo Graphic touche une clientèle locale, parisienne mais aussi nationale et le chef d’entreprise a l’intention de se lancer à l’export (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne), grâce à l’arrivée d’une nouvelle machine au sein de l’entreprise.
Par ailleurs, la démarche environnementale engagée dans le cadre d’ Imprim'vert® apporte à l’entreprise une image de marque qui est très appréciée de ses clients, alors qu’’ils n’avaient pas, à l’origine, d’exigences environnementales.

Volet environnement
 Concernant l’environnement, l’entreprise a débuté avec l’investissement dans une armoire de stockage spécifique pour les produits dangereux. Les révélateurs et les fixateurs usés, issus du développement des films et des plaques, sont stockés dans une cuve et seront prochainement collectés par une entreprise spécialisée. L’ensemble du personnel a été sensibilisé et participe à la gestion des déchets. La possibilité d’investir dans un nouveau procédé utilisant peu ou pas de produits chimiques est étudiée.
L’entreprise n’utilise plus de films avec le procédé CTP. Elle utilise des encres végétales et du papier recyclé est utilisé suivant la demande des clients. Les commerciaux ont reçu une formation interne pour favoriser la vente d’enveloppes en papier recyclé.
Concernant les emballages :
L’entreprise a commencé à évoquer avec ses fournisseurs, la possibilité de réduire ou de recycler les emballages.
Pour éviter l’utilisation de matières de calage et réduire la quantité d’emballages, l’entreprise a choisi des cartons adaptés aux formats des documents imprimés. Le calage n’est donc nécessaire que dans 10% des cas et est réalisé avec des films plastiques réutilisés.
L’entreprise n’utilise pas d’emballages imprimés, de façon à ce que les cartons et les palettes soient recyclables.

Volet social
Bemo Graphic veille aussi au confort de ses salariés. Avec la Caisse régionale d’assurance maladie de Basse-Normandie, l’entreprise a étudié comment faciliter le travail de découpe de documents. Un nouveau massicot équipé de périphériques permet à l’opérateur d’avoir les documents à sa hauteur et d’éviter de porter de lourdes charges.
Le personnel a été sensibilisé à la consommation d’énergie électrique liée à l’éclairage («chasse au gaspi »).
Une formation de sauveteur secouriste du travail a été proposée aux salariés qui le souhaitaient. Aujourd’hui, 20 salariés sur 42 ont été formés (une autre session est prévue).
Le chef d’entreprise avait une réelle volonté d’aller au-delà des 10% obligatoire de salariés formés, normalement 5 sur 43.
Il a été mis à disposition de chaque salarié des fiches de données de sécurité. De plus, un affichage synthétisant les fiches produits par service est prévu, avec, selon la dangerosité du produit, les protections qui doivent être utilisées.
Tous les ans, une évaluation individuelle de chaque employé est faite, et tous les deux ans, une enquête d'opinion (sur les conditions de travail, …). Cette enquête est anonyme et le personnel a la possibilité d’émettre des commentaires.


Des réunions qualité sont organisées, par service, une fois par trimestre, permettant la résolution de problèmes technique, relationnels, et des litiges.
Il existe un contrat d'intéressement sur trois ans où l'entreprise s'engage à reverser un pourcentage selon les résultats attendus. Le pourcentage est le même pour tous, ce qui permet une plus haute productivité, que tout le monde se sente concerné et intègre l'esprit d'équipe.

Intégration de trois volets du développement durable
La sécurité, le confort du personnel, l’environnement sont des actions en continuité avec la démarche d’amélioration continue mise en place. L’entreprise souhaite aller plus loin en structurant l’ensemble de ces actions dans une démarche commune.
Engager une démarche de développement durable permettrait à Bémo Graphic de toujours être à la pointe dans son secteur et de se démarquer de la concurrence par la satisfaction de ses clients, le tout en prenant en compte le bien être de ses salariés et en maîtrisant son impact sur l’environnement.

Partenariat, concertation et intégration territoriale
L’action prend aussi en compte le confort des riverains : comme l’entreprise fonctionne également la nuit, une étude sur le bruit a été réalisée pour connaître les nuisances sonores engendrées par l’imprimerie.

 

Source : Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Orne et Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Basse-Normandie

Cette imprimerie, située à Condé-sur-Sarthe, dans l’Orne, compte 43 salariés.

Description de la démarche
Pour le chef d’entreprise, Jacques Dossal, la démarche de développement durable permet de démarquer son entreprise, dans un secteur touché par la concurrence. Il s’intéresse au développement durable car il veut améliorer en permanence la satisfaction de ses clients tout en respectant l’environnement et en développant la productivité et le confort du personnel. Des actions sont menées dans ces trois domaines.
L’entreprise a obtenu le label Imprim'vert® en janvier 2006.

Volet économique
En 1996, une démarche de qualité globale a été engagée en intégrant le dispositif QualitéA. Cela a permis à l’entreprise d’améliorer sa productivité, de placer le client au cœur de l’organisation et de mieux communiquer en interne, en impliquant le personnel dans la démarche.
Dans un secteur très marqué par la concurrence, Bémo Graphic a investi dans des machines toujours plus performantes et productives. L’entreprise est pour l’instant une des seules à détenir en France une machine permettant d’imprimer sur des supports très divers, ce qui lui permet d’innover et de s’ouvrir à de nouveaux marchés.
Elle a par ailleurs réalisé des économies par l’installation d’ampoules très basses consommation et de nouvelles chasses d’eau, permettant une diminution de la consommation d’eau.
 
Bémo Graphic touche une clientèle locale, parisienne mais aussi nationale et le chef d’entreprise a l’intention de se lancer à l’export (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne), grâce à l’arrivée d’une nouvelle machine au sein de l’entreprise.
Par ailleurs, la démarche environnementale engagée dans le cadre d’ Imprim'vert® apporte à l’entreprise une image de marque qui est très appréciée de ses clients, alors qu’’ils n’avaient pas, à l’origine, d’exigences environnementales.

Volet environnement
 Concernant l’environnement, l’entreprise a débuté avec l’investissement dans une armoire de stockage spécifique pour les produits dangereux. Les révélateurs et les fixateurs usés, issus du développement des films et des plaques, sont stockés dans une cuve et seront prochainement collectés par une entreprise spécialisée. L’ensemble du personnel a été sensibilisé et participe à la gestion des déchets. La possibilité d’investir dans un nouveau procédé utilisant peu ou pas de produits chimiques est étudiée.
L’entreprise n’utilise plus de films avec le procédé CTP. Elle utilise des encres végétales et du papier recyclé est utilisé suivant la demande des clients. Les commerciaux ont reçu une formation interne pour favoriser la vente d’enveloppes en papier recyclé.
Concernant les emballages :
L’entreprise a commencé à évoquer avec ses fournisseurs, la possibilité de réduire ou de recycler les emballages.
Pour éviter l’utilisation de matières de calage et réduire la quantité d’emballages, l’entreprise a choisi des cartons adaptés aux formats des documents imprimés. Le calage n’est donc nécessaire que dans 10% des cas et est réalisé avec des films plastiques réutilisés.
L’entreprise n’utilise pas d’emballages imprimés, de façon à ce que les cartons et les palettes soient recyclables.

Volet social
Bemo Graphic veille aussi au confort de ses salariés. Avec la Caisse régionale d’assurance maladie de Basse-Normandie, l’entreprise a étudié comment faciliter le travail de découpe de documents. Un nouveau massicot équipé de périphériques permet à l’opérateur d’avoir les documents à sa hauteur et d’éviter de porter de lourdes charges.
Le personnel a été sensibilisé à la consommation d’énergie électrique liée à l’éclairage («chasse au gaspi »).
Une formation de sauveteur secouriste du travail a été proposée aux salariés qui le souhaitaient. Aujourd’hui, 20 salariés sur 42 ont été formés (une autre session est prévue).
Le chef d’entreprise avait une réelle volonté d’aller au-delà des 10% obligatoire de salariés formés, normalement 5 sur 43.
Il a été mis à disposition de chaque salarié des fiches de données de sécurité. De plus, un affichage synthétisant les fiches produits par service est prévu, avec, selon la dangerosité du produit, les protections qui doivent être utilisées.
Tous les ans, une évaluation individuelle de chaque employé est faite, et tous les deux ans, une enquête d'opinion (sur les conditions de travail, …). Cette enquête est anonyme et le personnel a la possibilité d’émettre des commentaires.


Des réunions qualité sont organisées, par service, une fois par trimestre, permettant la résolution de problèmes technique, relationnels, et des litiges.
Il existe un contrat d'intéressement sur trois ans où l'entreprise s'engage à reverser un pourcentage selon les résultats attendus. Le pourcentage est le même pour tous, ce qui permet une plus haute productivité, que tout le monde se sente concerné et intègre l'esprit d'équipe.

Intégration de trois volets du développement durable
La sécurité, le confort du personnel, l’environnement sont des actions en continuité avec la démarche d’amélioration continue mise en place. L’entreprise souhaite aller plus loin en structurant l’ensemble de ces actions dans une démarche commune.
Engager une démarche de développement durable permettrait à Bémo Graphic de toujours être à la pointe dans son secteur et de se démarquer de la concurrence par la satisfaction de ses clients, le tout en prenant en compte le bien être de ses salariés et en maîtrisant son impact sur l’environnement.

Partenariat, concertation et intégration territoriale
L’action prend aussi en compte le confort des riverains : comme l’entreprise fonctionne également la nuit, une étude sur le bruit a été réalisée pour connaître les nuisances sonores engendrées par l’imprimerie.

 

 

 
Bemographic.jpg
Bemographic.jpg